Actu/Presse

Le brevet "Selective Nox-1 inhibitor peptides and uses thereof" dont ProGeLife a acquis la sous-licence auprès de la SATT Aquitaine Transfert a été délivré aux USA sous le numéro US10517919

Le brevet " Proteasome inhibitors for treating a disorder related to an accumulation of non-degraded abnormal protein or a cancer" dont ProGeLife est co-propriétaire a été délivré par l'Office Européen des brevets (EPO) sous le numéro EP3244909

[FranceBleu] Les "Enfants de la Lune" découvrent la plongée subaquatique en nocturne au lac d'Annecy

Ils sont à peine une centaine en France, environ 100 000 dans le monde entier. Ces enfants et jeunes adultes sont atteints d'une maladie génétique rare qui se traduit par une sensibilité extrème de la peau lors de l'exposition au soleil. On les appelle les "Enfants de la Lune".

Lire la suite de l'artcle sur le site de FranceBleu : https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/les-enfants-de-la-lune-decouvrent-la-plongee-subaquatique-en-nocturne-au-lac-d-annecy-1566750139

Plongée de nuit des Enfants de la lune en rade de Marseille

Les "Enfants de la Lune" ont bénéficié, grâce à l'association Moultiploufs, à une traversée en fin d'après-midi de la rade de Marseille jusqu'au Frioul.

La balade au ras de l'eau dans les canots pneumatiques de Moultiploufs s'est terminée à la tombée de la nuit, heure à laquelle les enfants ont pu enlever leur casque de protection et ressentir le vent, l'air marin et les embruns avec un immense plaisir, ce qui, pour certains d'entre eux, a été une grande première.

Ils ont ensuite réalisé une plongée de nuit, chacun d'eux étroitement encadré par deux plongeurs de Moultiploufs.

https://moultiploufs.com/

https://www.youtube.com/watch?v=En7H-GDr8HY

[PRESSE AGENCE] : ANNECY : ProGeLife en plongée avec les "Enfants de la Lune"

Les 23 et 24 août derniers, 9 jeunes patients de l’association « Les Enfants de la Lune » ont participé à une plongée de nuit au lac d’Annecy et bénéficié du protocole thérapeutique à visée antistress de la start-up Bathysmed.

Lire la suite de l'article sur :

http://www.presseagence.fr/lettre-economique-politique-paca/2019/09/01/annecy-progelife-en-plongee-avec-les-enfants-de-la-lune/

https://www.bathysmed.fr/

[FranceTvInfo] Enfants malades : un bol d'air pendant une plongée thérapeutique

Une plongée de nuit dans le lac d'Annecy (Haute-Savoie), c'est l'expérience qu'on vécu hier soir neuf "Enfants de la Lune". Alors qu'ils sont très sensibles à la lumière du soleil, ce bain nocturne a été pour eux une plongée aux vertus anti-stress.

Lire la suite de l'article sur mobile.francetvinfo.fr

ProGeLife participe au symposium international sur Xeroderma pigmentosum et les autres maladies de la réparation par excision de nucléotides

Ce congrès, organisé par le Docteur Robert Sarkany, membre du conseil scientifique de ProGeLife, s'est déroulé à Cambridge (GB) du 20 au 22 mars 2019.

Eric Dessaud, Responsable du développement Clinique de ProGeLife et Sophie Perrin, Responsable de projet de recherche ont participé à ce congrès qui a regroupé une centaine de spécialistes venus du monde entier, des cliniciens, des biologiques moléculaires et des généticiens.

ProGeLife lève 400 000 € en vue d’accélérer le développement de ses molécules thérapeutiques innovantes dédiées aux maladies rares du vieillissement

La société ProGeLife a annoncé le 8 mars qu'elle venait de lever 400 000 € auprès d’un pool d’investisseurs indépendants avant sa prochaine opération de financement prévue fin 2019. Elle ambitionne ainsi d’atteindre de nouvelles preuves de concept in vivo et in vitro sur deux familles de molécules à visée thérapeutique et de poursuivre ainsi le développement de ses deux futurs médicaments :

- Le premier visant le traitement des patients atteints de Progeria, une maladie génétique rare et fatale, caractérisée par un vieillissement accéléré débutant au cours de l’enfance. Ce traitement pourrait être envisagé également pour d’autres pathologies génétiques dont les mécanismes cellulaires sont similaires à ceux identifiés pour la Progeria. Ce même traitement pourrait enfin bénéficier à des patients atteints d'autres maladies rares comme la Dystrophie musculaire congénitale par exemple.

- Le second se destinant au traitement des patients atteints de Xeroderma Pigmentosum (ou Maladie des "Enfants de la Lune"), maladie génétique rare et grave, caractérisée par une sensibilité extrême aux ultraviolets induisant des lésions cutanées et oculaires sévères et des cancers de la peau multiples et récidivants.

ProGeLife, société technologique en pleine croissance, dotée d’une équipe de recherche internationale d’excellence, basée au cœur de la Faculté de Médecine d’Aix-Marseille Université, développe depuis 4 ans de nouvelles molécules contre le vieillissement accéléré des enfants avec un impact prometteur sur le vieillissement physiologique. Ses découvertes l’ont conduite à concevoir deux solutions thérapeutiques brevetées dont les molécules ont été identifiées et validées initialement pour des maladies génétiques rares. Elles seront également transposées à des pathologies plus fréquentes liées au vieillissement généralisé de la population, avec des applications envisagées notamment sur des patients aynat reçu une greffe d'organe solide ou atteints de certains cancers de la peau.

Ses brevets trouvent également des applications dans la cosmétique. ProGeLife est l’actionnaire majoritaire de la startup CALYSENS, société spécialisée dans le développement de produits cosmétiques dérivés de la recherche scientifique. CALYSENS vient de procéder à sa 1ère levée de fonds auprès d’OBRATORI - startup studio du Groupe l’Occitane - et du groupe Pharma & Beauty le 11 février dernier.

Son objectif est de lutter efficacement contre plusieurs facteurs environnementaux et endogènes responsables du vieillissement de la peau, et contribuer au « bien vieillir » des futurs utilisateurs grâce à des preuves scientifiques d’efficacité biologique et clinique.

Les deux fondateurs de ProGeLife, les professeurs hospitalo-universitaires Nicolas Lévy et Pierre Cau sont confiants sur le potentiel de développement de leur société. Frédéric Beneton, polytechnicien, les a d’ailleurs rejoints en début d’année en qualité de CEO. Il pilotera la stratégie financière et industrielle des structures ProGeLife et CALYSENS.

Le positionnement de ProGeLife sur les pathologies rares du vieillissement et sa maîtrise unique des mécanismes sous-jacents lui permettent d’afficher des ambitions élevées sur le marché en pleine croissance du "Healthy"

ProGeLife participe à l'assemblée générale de l'association les Enfants de la Lune à Bellegarde sur Valsérine

Frédéric Bénéton devient le CEO de ProGeLife

Frédéric Bénéton, quarante-cinq ans, a occupé des postes d'analyste financier et de gérant de fonds de 1997 à 2008, notamment chez Lazard, Exane et Crédit Mutuel Arkéa.

En 2014, il s’oriente vers le secteur des start-ups du domaine des Sciences de la Vie. Depuis, il a été conseil de plusieurs d’entre elles sur leurs problématiques stratégiques et financières, notamment sur les sujets de levée de fonds (Nixys, Medoucine). Il a également été CEO par interim de Monatomics Technology qui développe des solutions dans des pathologies du SNC à partir de mélanges de gaz rares.  Il a fondé la société Bathysmed dont il est actuellement CEO et qui a déjà mené trois essais cliniques dans les pathologies du stress.

Frederic Bénéton est Polytechnicien promotion 94, diplômé de la Société française des analystes financiers (SFAF, 1999) et titulaire d'un master 2 de physiologie de la Faculté de Médecine de Marseille (2015).

 

Le brevet "Selective Nox-1 inhibitor peptides and uses thereof" dont ProGeLife a acquis la sous-licence exclusive auprès de la SATT Aquitaine Transfert a été délivré en Tunisie sous le numéro 24558

ProGeLife devient membre du GDR 2039 "Aspects moléculaires et cellulaires des complexes NADPH oxydases" (GDR NOX) créé sous l'égide du CNRS

Eric Dessaud, Responsable du développement Clinique chez ProGeLife, participe au camp d'été organisé à Namur (Belgique) par l'association française "Les enfants de la lune" (EDLL) et l'association belge

ProGeLife met en place une collaboration avec deux structures académiques membres des Instituts Carnot via la plate forme FindMed.

L'objectif est le développement d'un médicament systémique pour la progeria basé sur le brevet "Proteasome inhibitors for treating a disorder related to an accumulation of a non-degraded abormal protein or cancer".

https://findmed.fr/

Le brevet "Selective Nox-1 inhibitor peptides and uses thereof" dont ProGeLife a acquis la sous-licence exclusive auprès de la SATT Aquitaine Transfert a été délivré en Australie sous le numéro 2014204309

ProGeLife participe au Recherch'Thon pour la deuxième année consécutive.

  • Sous une tente de 100m2 à côté de l'Ombrière sur le Vieux-Port de Marseille. Les vendredi 8 décembre de 14h à 19h et samedi 9 Décembre de 10h à 19h, en parallèle au Téléthon.
  • L'idée de cet événement est que les laboratoires financés par le Téléthon sur Marseille rencontrent le grand public pour expliquer l’utilisation des dons.
  • ProGelife en tant que start-up issue de la recherche académique est très attachée à cette manifestation. La société intervient notamment sur un des stands, en proposant un "Jeu de l'Oie", permettant d'expliquer les recherches précliniques et les essais cliniques, plus spécifiquement dans le cadre des maladies génétiques rares.
  • Plusieurs autres stands sont animés par des chercheurs, des médecins, des ingénieurs, des généticiens qui reconstituent le parcours d’un patient atteint d’une maladie génétique.
  • La consultation, le prélèvement d’ADN, les examens biologiques, l’imagerie médicale ou les essais thérapeutiques y sont abordés de façon ludique et dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Le peptide PGL101 obtient de la FDA (US Food and Drug Administration) la désignation « médicament pour une maladie orpheline » (Orphan Drug Designation, ODD) dans le traitement de Xeroderma pigmentosum, maladie génétique rare.

Le journal Les Echos rapporte la découverte faite par l’équipe du Pr. Nicolas Lévy concernant la découverte d’une nouvelle molécule pour le traitement de la Progeria

Une publication de l'équipe du Professeur Nicolas Lévy dans le journal EMBO Molecular Medicine rapporte la découverte d'une nouvelle molécule pour lutter contre la Progeria

ProGeLife obtient l’accord de Bpifrance pour une Aide à l’Innovation (ADI) de 730.000€ pour le financement du peptide PGL101 dans la prévention et le traitement des cancers cutanés

  • L’avance remboursable accordée par Bpifrance va financer une partie du développement de la formulation topique du peptide InhNOX1-O1 dans l'indication des cancers cutanés induits par les rayons ultraviolets (UV) chez les enfants souffrant de Xeroderma pigmentosum (XP) ainsi que chez les sujets âgés. "Cette aide à l’innovation de 730.000€ marque une nouvelle étape fondamentale pour ProGeLife. Elle va permettre d’accélérer le développement de la formulation topique pour le peptide InhNOX1-O1 ainsi que d’initier les études précliniques réglementaires nécessaires avant les premiers essais cliniques", déclare Pr. Nicolas Lévy (CMO) de ProGeLife. "Nous tenons à remercier Bpifrance pour leur reconnaissance du programme PGL101".
  • A propos de Xeroderma pigmentosum (ou Maladie des Enfants de la Lune) : XP est une maladie génétique rare caractérisée par une sensibilité extrême de la peau à l'exposition au soleil et aux UV, induisant des lésions cutanées et oculaires ainsi que des cancers cutanés multiples. Il n’existe aucun traitement thérapeutique à ce jour pour prévenir et/ou traiter les symptômes cutanés chez ces patients.
  • A propos du peptide PGL101 : Le peptide PGL101 (InhNOX1-O1) est un inhibiteur spécifique de la NADPH oxydase 1 (NOX1), complexe membranaire impliquer dans la formation d’espèces réactives à l’oxygène, notamment au niveau cutané, suite à l’exposition aux UV. L’activité inhibitrice de PGL101 a été démontrée dans plusieurs modèles in vitro et in vivo, avec une efficacité prouvée dans la prévention et le traitement des cancers cutanés induits par les UV dans un modèle de la maladie XPC. Le peptide a reçu de l’EMA en 2014 la Désignation de Médicament Orphelin pour la prévention et le traitement des cancers cutanés chez les patients XP.

ProGeLife fait l’actualité au Health Future Show organisé par l’Interpro Santé Provence (UPE 13) et Eurobiomed

Cette conférence, sur le thème "La santé de demain s’invente aujourd’hui", a sélectionné 30 start-ups françaises et américaines, dont ProGeLife, qui développent de l’innovation en matière de santé qui ont présenté leurs projets au sein du Village de l’Innovation (http://www.upe13.com/component/content/article/91-oneshot/3328-le-village-de-l-innovation).

ProGeLife participe à la réunion de la Société Européenne du Xeroderma pigmentosum (European XP Society, EXPS)

La Société Européenne du Xeroderma pigmentosum (European XP Society, EXPS) est un sous-ensemble de l'European Association of Dermatology and Venerology (EADV, https://www.eadv.org/) et regroupe les dermatologues européens, spécialistes du Xeroderma pigmentosum (XP), et les associations de patients européennes. Elle se réunie annuellement durant le congrès de l’EADV et invite des experts internationaux de la maladie XP afin d’en aborder le versant clinique (prise en charge des patients, études rétrospectives et prospectives, études de cas, etc.) et non-clinique (recherche fondamentale et associations de patients).

ProGeLife renforce son équipe avec la nomination d’Eric Dessaud comme Responsable du développement clinique.

  • Eric Dessaud completed a Ph.D. (Developmental Biology Institute of Marseille, FR) and a post-doctoral fellowship in Neurobiology (National Institute for Medical Research, UK). He enriched is background with education in statistics for medical research (DIU CESAM, FR). He joined the Institut Paoli Calmettes (Marseilles, FR) as a Clinical Research Associate and monitored Clinical Studies from Phase I to Phase III in oncology.
  • Eric held a position of International Clinical Project Manager during 6 years at TROPHOS, a French Biotech recently acquired by ROCHE. He managed European Clinical Studies for rare diseases (Amyotrophic Lateral Sclerosis and Spinal Muscular Atrophy).
  • Eric skills in all aspects of clinical development represent an invaluable advantage for ProGeLife.

ProGeLife réalise une augmentation du capital à hauteur de 1.315.000 euros auprès d’investisseurs privés

  • ProGeLife a procédé́ ce jour à une levée de fonds complémentaire de 1.315.000€ auprès d’investisseurs privés. Ces fonds vont permettre à ProGeLife d’initier le développement du peptide InhNOX1-O1 dans le traitement et la prévention des cancers cutanés chez les patients souffrants de Xeroderma pigmentosum et les sujets âgés. "Nous sommes heureux de pouvoir partager notre vision et notre programme avec des investisseurs qui reconnaissent notre approche innovatrice", explique le Pr. Nicolas Lévy, CMO de ProGeLife. "Ceci représente une étape déterminante pour la poursuite de nos activités et l’initiation du programme InhNOX1-O1".
  • A propos de Xeroderma pigmentosum (ou Maladie des Enfants de la Lune) : XP est une maladie génétique rare caractérisée par une sensibilité extrême de la peau à l'exposition au soleil et aux UV, induisant des lésions cutanées et oculaires ainsi que des cancers cutanés multiples. Il n’existe aucun traitement thérapeutique à ce jour pour prévenir et/ou traiter les symptômes cutanés chez ces patients.
  • A propos du peptide PGL101 (InhNOX1-O1) : Le peptide est un inhibiteur spécifique de la NADPH oxydase 1 (NOX1), complexe membranaire impliquer dans la formation d’espèces réactives à l’oxygène, notamment au niveau cutané, suite à l’exposition aux rayons ultraviolets (UV). L’activité inhibitrice du peptide a été démontrée dans plusieurs modèles in vitro et in vivo, avec une efficacité prouvée dans la prévention et le traitement des cancers cutanés induits par les UV dans un modèle de la maladie XPC. Le peptide a reçu de l’EMA en 2014 la Désignation de Médicament Orphelin pour la prévention et le traitement des cancers cutanés chez les patients XP.

ProGeLife recrute une ingénieure d’étude qualifiée, Pascale Klopp, pour renforcer son équipe de R&D

  • Pascale Klopp est diplômée d’un Master en Biotechnologie de l’université de Strasbourg et possède une expérience de 10 ans en laboratoires de recherche et développement privé (société Syngenta) et public (unité INSERM U1048, Toulouse, spécialisée dans l’étude du diabète de type 2 et des dyslipidémies).
  • Les compétences pluridisciplinaires de Pascale constituent un réel avantage pour le développement des projets de la société.

ProGeLife renforce son équipe avec la nomination de Gaëlle Odelin, Docteur en Médecine Vétérinaire (DVM), PhD, comme Responsable de projet de recherche

  • Diplômée de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse et ancienne interne en médecine et chirurgie (VetAgro Sup), Gaëlle a exercée en tant que vétérinaire praticien pendant deux ans.
  • En 2010, Gaëlle a intégré l’équipe du Dr Zaffran dans l’unité INSERM UMR_S910 pour son stage de master 2 et y a poursuivi son doctorat d'université portant sur l’étude de modèles murins de pathologies cardiovasculaires. 
  • La double compétence, vétérinaire et chercheur, acquise par Gaëlle au cours de son cursus est un atout clé pour le développement des projets de ProGeLife.

ProGeLife reçoit une aide financière de l’incubateur Impulse qui a reconnu le caractère innovant des projets de ProGeLife

http://incubateur-impulse.fr/Products/162/ProGeLife

ProGeLife sélectionné pour participer à la 1ère édition des Rencontres Internationales de Biotechnologies (RIB 2015)

        
  • Ces rencontres conjointement organisées par les Entreprises de médicament (Leem), son Comité Biotechnologies et la Banque publique d'investissement (BpiFrance) ont pour objectif de faire se rencontrer industriels internationaux et entreprises de biotechnologies prometteuses, vecteur majeur de l'innovation pharmaceutique.
  •     
  • http://www.leem.org/sites/default/files/CP01-07-2015-RIB.pdf
  •     
  • http://www.leem.org/sites/default/files/RIB_2015.pdf
  •     
  • La thématique de cette première édition, "Des maladies rares à la médecine personnalisée", correspond à ProGeLife dont la mission est de développer des solutions thérapeutiques pour des maladies génétiques rares caractérisées par un vieillissement accéléré ou prématuré pour être ensuite transposées aux pathologies liées à l’âge touchant la population générale.
  •     
  • ProGeLife a ainsi pu faire connaître ses projets en matière de R&D dans le domaine des maladies rares du vieillissement.

ProGeLife complète son équipe avec la nomination de Héloïse Laroye comme Coordinatrice de Recherche Clinique

  • Titulaire d’un DEA en Nutrition et Science des Aliments, Héloïse a développé son expertise comme attachée de recherche clinique puis coordinatrice de recherche clinique.
  • Héloïse a assuré l’élaboration, le suivi et/ou la coordination de 15 projets de recherche clinique de phase III et IV et dans les domaines du médicament (diabète, cardiologie, nutrition et cancer), de la télémédecine, des dispositifs médicaux, de la réorganisation des soins et de l’épidémiologie.
  • Ses compétences en gestion de toutes les étapes d'un projet permettront de mener à bien les projets de ProGeLife.

ProGeLife s'attaque au vieillissement et au cancer cutanés induits par les UV

Les "enfants de la lune" voient enfin poindre un espoir de traitement. La start-up ProGeLife, fondée en juin 2015 vient de signer un accord de licence avec la SATT Aquitaine Science Transfert. Il lui permettra d'exploiter le peptide InhNOX1-O1 breveté par l'équipe INSERM 1035 du Professeur Alain Taïeb, de l'université de Bordeaux.

Progelife signe un accord de licence avec Aquitaine Science Transfert pour l’exploitation exclusive de la technologie issue du projet InhNOX, dans le domaine de la santé.

ProGeLife installe son équipe R&D avec les recrutements de deux biologistes PhD, Sophie Perrin et Claire Navarro, comme Responsables de projet de recherche

  • Claire Navarro a participé à la découverte de la mutation responsable de la progeria en 2003, puis des mutations responsables d'une autre maladie rare avec vieillissement, la dermopathie restrictive en 2004 et 2005. Après son PhD en Biologie des Eucaryotes (2007), Claire s'est ensuite focalisée sur des études génétiques et fonctionnelles de syndromes progéroïdes. Elle a participé activement aux études du modèle murin de progeria développé dans le laboratoire, à l'identification de mutations responsables de nouveaux syndromes de vieillissement prématuré et au développement de traitements de ces maladies.
  • Sophie Perrin est diplômée de l’école d’ingénieur Polytech Marseille, spécialité génie biologique, en 2008 et a obtenu son doctorat en pathologie humaine en 2012. Son parcours professionnel lui a permis d’appréhender divers aspects de la recherche à la fois dans le domaine académique et privé. Elle a ainsi acquis une solide expertise en biologie en se familiarisant avec diverses thématiques de recherche (maladie génétique rare, vieillissement, cancérologie, maladie infectieuse).
  • Sophie et Claire sont co-inventrices d'un brevet portant sur une drogue destinée au traitement de la progeria et d'autres maladies rares et dont ProGeLife est copropriétaire. Les compétences scientifiques et managériales de Sophie et de Claire représentent une ressource parfaitement en adéquation avec les besoins de ProGeLife.

Le peptide PGL101 (InhNOX1-O1) obtient de l’EMA (European Medicine Agency) la désignation « médicament pour une maladie orpheline » (Orphan Drug Designation, ODD) dans le Xeroderma pigmentosum, maladie génétique rare.

  • Xeroderma pigmentosum (ou Maladie des Enfants de la Lune) est une maladie génétique rare caractérisée par une sensibilité extrême de la peau à l'exposition au soleil et aux UV et un risque accru de cancers.

http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/regulation/general/general_content_000029.jsp

Création de la société ProGeLife par Nicolas Lévy (Médecin, Professeur de Génétique Médicale, Praticien Hospitalier) et Pierre Cau (Médecin, Professeur de Biologie Cellulaire, Praticien Hospitalier) et plusieurs associés

  • La société ProGeLife a pour objectif de développer des solutions thérapeutiques innovantes et brevetées pour les maladies rares avec vieillissement prématuré/accéléré, solutions qui peuvent également bénéficier à des maladies plus fréquentes liées à l'âge et affectant la population générale.
  • ProGeLife a été créée dans le cadre de la loi Allègre 99-587 "Innovation et recherche" pour exploiter les licences de brevets issus de la recherche académique, en particulier ceux dont Nicolas Lévy et Pierre Cau sont inventeurs.